Passer au contenu

/ Département de sociologie

Rechercher

Navigation secondaire

Chaires, centres et groupes de recherche (données du CEN-R)

Cette page tire les données directement de la Vitrine de la recherche.

If faut décider si vous désirez utiliser cet import automatique (on peut voir qu'il y manque plusieurs unités - une mise à jour du côté de la recherche serait requise) ou si vous désirez gérer l'information manuellement dans ce site.

Centre d'études ethniques des universités montréalaises

Centre d'études ethniques des universités montréalaisesCEETUM

Le Centre d’études ethniques des universités montréalaises (CEETUM) est un centre de recherche interuniversitaire et pluridisciplinaire qui regroupe des chercheurs provenant de sept institutions universitaires, spécialisés dans l’étude des relations ethniques au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde par la participation à des projets ou réseaux internationaux.

Le CEETUM intègre aussi des membres provenant d’autres organismes gouvernementaux ou des milieux de pratique. Ce regroupement comprend quatre universités partenaires: l’Université de Montréal, qui assure la gestion du centre, l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Sherbrooke et l’Institut national de la recherche scientifique.

La perspective théorique qui définit le programme de recherche du CEETUM permet d’aborder la persistance de l’ethnicité, sous ses divers marqueurs, comme facteur explicatif des inégalités ou comme ressort de mobilisation qui génèrent des débats importants sur les modèles de citoyenneté à privilégier. Il se caractérise par une double vocation, à la fois de rapprochement « recherche-société » et d’« internationalisation » de la recherche.

Le mandat du CEETUM consiste à:

  • Coordonner, développer et soutenir les activités d’enseignement, de recherche et de rayonnement interuniversitaire de ses membres;
  • Coordonner, développer et soutenir les relations de ses membres avec la collectivité, notamment avec les intervenants actifs dans le domaine des relations ethniques, de l’immigration, de la gestion de la diversité, et de la lutte contre le racisme et la discrimination;
  • Participer aux efforts de développement et de mise en œuvre d’une stratégie institutionnelle d’adaptation au pluralisme au sein des institutions membres.

Le mandat du CEETUM se réalise autour des quatre axes de sa programmation.

Lire plus…
Centre interuniversitaire québécois de statistiques sociales

Centre interuniversitaire québécois de statistiques socialesCIQSS

La création du CIQSS vise spécifiquement à promouvoir le développement des statistiques sociales au Québec. La constitution d'un espace sécuritaire en milieu universitaire, donnant accès aux microdonnées détaillées des grandes enquêtes populationnelles de Statistique Canada et de l'Institut de la statistique du Québec, dans le respect des règles de confidentialité, constitue la pierre d'assise de ce développement. Mais la mission du CIQSS dépasse largement ce rôle et englobe tout aussi bien des activités d'appui à la recherche, de formation et de diffusion et regroupe autour d'une même installation des chercheurs venant de plusieurs institutions, milieux et disciplines. En 15 ans d'existence, le CIQSS est devenu un véritable carrefour d'animation scientifique dans le domaine des statistiques sociales au Québec et au Canada, ainsi que sur la scène internationale.

Le CIQSS poursuit trois objectifs :

  • Le soutien et le développement de la recherche de pointe dans le domaine des statistiques sociales
  • La formation de la relève et l'élargissement du bassin de chercheurs en statistiques sociales
  • Le rayonnement et la valorisation des retombées de la recherche
Lire plus…
Chaire de recherche du Canada sur les inégalités sociales et les parcours de vie

Chaire de recherche du Canada sur les inégalités sociales et les parcours de vie

Inégalités, âges et générations : l’enjeu du « vivre ensemble »

« Nous sommes les 99% » aux Etats-Unis, « Indignés » au sud de l’Europe et plus récemment « Nuit debout » en France… Les mouvements sociaux massifs de ces dernières années en sont une des manifestations : la crise économique aiguise et reformule l’enjeu des inégalités sociales au sein des sociétés contemporaines. De récents travaux économiques mettent en exergue l’accroissement des inégalités « par le haut », c’est-à-dire l’augmentation rapide de la part relative des plus hauts revenus dans la répartition des richesses (Piketty, 2013). Plus largement, la question des inégalités sociales émerge comme l’un des défis centraux de la décennie à venir. Elle appelle un renouvellement des connaissances pour mieux penser la justice sociale, l’équité entre générations et la protection des nouvelles vulnérabilités.

Le programme de la Chaire se propose d’ouvrir un front de recherche sur la façon dont on peut enrichir les analyses en termes d’inégalités sociales en prenant mieux en compte les effets de l’âge et de la génération. De quelle façon les inégalités se construisent, se cumulent ou se recomposent au fil des étapes du parcours de vie? Comment se manifestent-elles lors des grands enjeux qui jalonnent nos existences, de la naissance à la mort? Derrière cette question des âges de la vie, se profile aussi celle des générations : la problématique de la justice entre générations émerge dans les débats publics européens et américains, et des travaux mettent en lumière la profonde métamorphose des rapports sociaux et familiaux de génération, de part et d’autre de l’Atlantique. Face aux enjeux conjoints du vieillissement démographique et de la montée de la précarité juvénile, il importe d’identifier les multiples inégalités qui peuvent cliver désormais les « destins » entre générations et l’évolution du rôle des solidarités familiales. Dans le sillage de la crise et du tournant de l’austérité, la façon dont les différentes générations peuvent existeret coexister dans l’espace public émerge comme un défi démocratique majeur pour les décennies à venir.

« Inégalités sociales » et « parcours de vie » : la rencontre de ces deux champs d’investigation, souvent traités séparément, est ainsi pensée dans cette Chaire comme l’occasion d’interroger les conditions et les possibilités du « vivre ensemble » contemporain. En effet, une telle rencontre implique d’explorer non seulement la façon dont les inégalités s’incarnent dans des parcours de vie contrastés, mais aussi les perceptions dont elles font l’objet, de leur acceptation à l’expérience de l’injustice. Ce programme repose sur la conviction que la sociologie a un rôle important à jouer dans la lecture des inégalités contemporaines, ainsi que des arbitrages auxquels sont soumis les Etats face à la crise, car elle peut faire le lien entre les politiques publiques et leurs effets inégaux sur les parcours de vie. A l’heure où prédomine, dans les débats publics, un type d’explication de type individuel percevant les individus comme premiers responsables des inégalités de revenu et de conditions de vie, la Chaire vise à mettre en lumière les dynamiques collectives et politiques qui génèrent ces inégalités sociales et générationnelles, afin de proposer des pistes de réflexion et d’action. Elle a l’ambition de devenir un pôle de recherche innovant sur les inégalités sociales, avec 3 objectifs interdépendants :

  • Mettre en lumière la dynamique des inégalités, de l’enfance au grand âge, en proposant une approche multidimensionnelle de ces inégalités, qui explore non seulement les conditions de vie et leurs dimensions économiques, mais aussi les épreuves sociales et existentielles qui jalonnent désormais les parcours ;
  • Jouer un rôle moteur dans le développement d’approches fondées sur la mixité des méthodes qualitatives et statistiques, en intégrant de nouveaux modes de collecte et de traitement des données (médias et Internet), ainsi que des modes de transmission visuelle, telle que les photographies et les documentaires ;
  •  Proposer une perspective de comparaison internationale et régionale, permettant d’éclairer les différents arbitrages politiques et leurs effets sur les parcours de vie d’un modèle social à l’autre.
Lire plus…