Passer au contenu

/ Département de sociologie

Je donne

Rechercher

Alary, Anouck

Étudiante au doctorat

Directrice : Céline Lafontaine    

Affiliation au centre de recherche : MÉOS (Le médicament comme objet social)

Contact :

Local : C3177 - Pavillon Lionel-Groulx - 3150, rue Jean-Brillant, Montréal

Adresse courriel : anouck.alary@umontreal.ca 

Numéro de téléphone : 514-808- 8085

CV

Twitter

Expertises de recherches

Je suis candidate au doctorat en sociologie sous la direction de Céline Lafontaine. Je m’intéresse aux conséquences de la gouvernance néolibérale sur les institutions de soins de santé (libéralisation/globalisation/stratification des soins et enjeux de justice distributive et de genre), ainsi que sur la formation contemporaine des subjectivités politiques (nouvelles obligations morales découlant de la (re)privatisation postfordiste des coûts liés à la santé au niveau des familles). Je tente ainsi dans mes recherches d’articuler la littérature récente renouvelant l’approche féministe matérialiste de la reproduction sociale (social reproduction) aux notions foucaldiennes de biopolitique, de gouvernementalité et de biocitoyenneté. Dans le cadre de ma maîtrise, réalisée à l’Université de Montréal, j’ai analysé l’essor global de l’industrie de conservation privée de cellules souches de sang de cordon ombilical en relation à la financiarisation des sciences du vivant et à l’émergence d’une nouvelle forme de « citoyenneté biologique » (Rose, 2007). Mon projet de thèse portera sur le tourisme médical de thérapies expérimentales à base de cellules souches et plus précisément sur 1. le fusionnement à l’œuvre entre la rationalité scientifique et la croyance (ou encore l’acte de foi) suscité par les promesses d’innovations thérapeutiques révolutionnaires générées par le secteur de la médecine régénérative ; et 2. la manière dont les patients, au sein de cette quête transnationale de thérapies alternatives, reconfigurent leur sentiment d’appartenance à une communauté plus large ainsi que la direction de leurs responsabilités morales, en exprimant des revendications s’étendant au-delà de l’espace de l’État-nation.

  • Champ de recherche 1 : Sociologie médicale
  • Champ de recherche 2 : Anthropologie médicale
  • Champ de recherche 3 : Science and technology studies (STS)

Liste des publications scientifiques

  1. « La conservation autologue de sang placentaire, une nouvelle forme de participation biocitoyenne ? », Les Ateliers de l’Éthique/The Ethics Forum, vol. 11, n°2, 2017 (à paraître).
  2. (avec Céline Lafontaine et Johanne Collin), “Médicalisation et fin de vie. La sédation profonde comme nouvelle norme du “bien mourir”, Droit et Cultures (à paraître en janvier 2018).

Recensions de livres (avec comité d’évaluation) :

  1. Bronwyn Parry, Beth Greenhough, Tim Brown et Isabel Dyck (eds.), Bodies Across Borders: the global circulation of body parts, medical tourists and professionals (Ashgate, 2015), Environment and Planning D, Society and Space, 2017.
  2. Jean-Daniel Rainhorn and Samira El Boudamoussi (eds.), New Cannibal Markets: Globalization and Commodification of the Human Body, (Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2015), Theory, Culture & Society, 2017.

Liste des communications scientifiques

  • « Les banques commerciales de sang de cordon ou le corps des femmes comme pharmacie personnalisée », Conférences du MÉOS, Université de Montréal, Faculté de Pharmacie, 2 mars 2014.

Mémoire de maîtrise

Intitulé : La conservation autologue de sang de cordon ombilical : une ouverture sur une forme émergente de « citoyenneté biologique »

Lien Papyrus papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/16231/Alary_Anouck_2015_memoire.pdf