Editer votre profil

Bissonnette, Jean-François

Professeur adjoint

Contact :

  • Téléphone 514-343-6111 #3692 Pav. PAV.M.CARON-L.GROULX-3200 J.B.

Présentation

Mon travail de recherche sur le problème de la dette se déploie sur trois plans. Un premier volet, historique, a pour objectif de situer la croissance de l’endettement par rapport aux transformations survenues au niveau du « gouvernement de la vie économique » dans le sillage des réformes néolibérales entreprises depuis la fin des années 1970, notamment dans les domaines des politiques éducatives et du marché du travail. Ces transformations ont induit des conditions de vie qui imposent de s’assujettir à une forme de rationalité disciplinaire où l’endettement est vu à la fois comme un moyen raisonnable d’atteindre l’indépendance personnelle et comme un risque devant être maîtrisé et surveillé.

Un second volet, anthropologique, vise à reconstituer la genèse et la configuration des catégories de pensée qui étayent ce que j’appelle la « morale de la dette », qui tend à définir la norme des conduites légitimes dans le contexte de la financiarisation de l’économie capitaliste. Un dernier volet, politique, porte sur la résurgence d’une sensibilité ancienne dont les œuvres de Platon et Aristote portent encore la trace, et qui tient la dette pour une servitude incompatible avec la libre citoyenneté. J’analyse dans le cadre de ce volet le discours et les stratégies de divers mouvements sociaux ayant entrepris de politiser la relation entre créanciers et débiteurs, et qui voient dans la dette un mécanisme d’exploitation indicatif d’une recomposition des rapports de classes.

S’impose ainsi, à partir d’un examen empirique des dynamiques du capitalisme financier, une réflexion renouvelée sur la genèse, les fondements et les limites de nos conceptions éthico-politiques les plus élémentaires. Dernièrement, ces interrogations ont ouvert sur une reconsidération de la monnaie elle-même, envisagée sous l’angle d’une économie politique des « communs », dans l’objectif d’analyser le rôle et la capacité des monnaies dites « citoyennes » de contribuer au dépassement de l’économie de marché.


Expertises de recherche

Publications principales

  1. Direction d’ouvrages et de numéros de revues 
  1. (avec Émilie Bernier) : « Pouvoirs de la dette. Trois contributions à l'analyse politique des rapports d'endettement  », dossier dans Politique et Sociétés, Vol. 37, n˚ 1, 2018.
  2. (avec Pierre Crétois et alii.) : La dette comme rapport social : liberté ou servitude?, Lormont, Le Bord de l’eau, 2017.
  3. (avec Alexis Cukier) : « Néolibéralisme et subjectivité », Terrains/Théories, n˚ 6, 2017.
  1. Articles publiés dans des revues avec comité de lecture
  1. « The Political Rationalities of Indebtedness: Control, Discipline, Sovereignty », article soumis pour publication à Social Science Information, 2018, 15 pages.
  2. « Après Occupy Wall Street: construire la solidarité des endettés », Politique et Sociétés, Vol. 37, n˚ 1, 2018, pp. 103-131.
  3. « Du tremplin au levier : de l’endettement spéculatif des étudiants dans l’université néolibérale », Terrains/Théories, n˚6, 2017, pp. 1-21.
  4. (avec Christian Laval) : “Gambling with ‘Human Capital’: on the Speculative Logic of the ‘Knowledge Economy’,” World Social and Economic Review of Contemporary Policy Issues, n˚ 8, 2017, pp. 6-17.
  5. “From the Moral to the Neural: Brain Scans, Decision-Making, and the Problematization of Economic (Ir)rationality,” Journal of Cultural Economy, Vol. 9, n˚ 4, 2016, pp. 364-381.
  6. “Resisting the Discipline of Debt: the Unfulfilled Radicalism of the 2012 Quebec Student Strike,” Theory and Event, Vol. 18, n˚ 3, 2015, 17 pages.
  7. « Entre émancipation et paranoïa : la “propriété de soi-même” comme motif aporétique de la sensibilité politique moderne », Encyclo, n˚ 3, 2013, pp. 75-84.
  8. « L’individualisme moderne et la politique de l’insécurité », Aspects sociologiques, Vol. 19, n˚1, 2012, pp. 9-38.
  9. « Savoir, pouvoir et inconscient : de la psychanalyse comme dispositif de subjectivation », PhænEx, Journal of Existential and Phenomenological Theory and Culture, Vol. 5, n˚ 2, 2010, pp. 28-44.
  1. Chapitres de livres
  1. “Credit as Political Technology,” in S. van Tuinen et A. Kleinherenbrinck (dir.) : The Politics of Debt, Londres, Zero Books, à paraître en 2019, 6 pages.
  2. « De la dette mutuelle à la monnaie du commun », in C. Laval, F. Teylan et P. Sauvêtre (dir.) : L’alternative du commun, Paris, Hermann, à paraître en 2019, pp. 285-295.
  3. « Introduction: Liberté ou servitude? L’ambivalence de la dette », in JF Bissonnette, P. Crétois et alii. (dir.) : La dette comme rapport social : liberté ou servitude?, Lormont, Le Bord de l’eau, 2017, pp. 7-20.
  4. « Le cadeau empoisonné : pour une pharmacologie de la dette », in JF Bissonnette, P. Crétois et alii. (dir.) : La dette comme rapport social : liberté ou servitude?, Lormont, Le Bord de l’eau, 2017, pp. 93-122.
  5. « Le mouvement des “carrés rouges”, entre rationalité politique et mobilisation affective », in Martin Meunier (dir.) : Le Québec et ses mutations culturelles : six enjeux pour le devenir d'une société, Presses de l’Université d’Ottawa, coll. Amérique française, 2016, pp. 54-79.
  1. Articles publiés dans des revues sans comité de lecture
  1. « Le “printemps érable” » et la lutte étudiante contre la discipline de l’endettement », in Mouvements, n˚ 96, à paraître en 2019, 8 pages.
  2. « La prison comme projet de société », in Nouveaux Cahiers du socialisme, n˚ 9, 2013, pp. 111- 119.

Cours donnés au département ce trimestre