Passer au contenu

/ Département de sociologie

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Experts en : Inégalités sociales de santé

Carde, Estelle

CARDE, Estelle

Professeure agrégée

Je m’intéresse à l’incorporation du social, c'est-à-dire la façon dont l’état de santé des individus et des populations témoigne de leur vie en société. Plus précisément, je travaille sur les inégalités sociales de santé, à savoir les différences de santé produites par les rapports de pouvoir qui traversent la société. Après avoir étudié pendant plusieurs années les inégalités sociales de santé selon l’origine (immigrée et ethno-raciale), je mobilise aujourd'hui une perspective intersectionnelle pour comprendre l'intégration et la co-construction de diverses hiérarchies sociales (selon l'origine mais aussi le statut socio-économique et le genre, notamment) dans la fabrication d'inégalités sociales de santé. 

Lire plus…

Profil complet

DEMERS, Andrée

Professeure honoraire

Mes travaux de recherche s’ancrent dans le paradigme des déterminants sociaux de la santé. Une question traverse l’ensemble de ceux-ci: comment l’environnement social et la position des individus dans cet environnement influencent la santé mentale ou les pratiques de consommation d’alcool? Mes recherches s’appuient principalement sur des données d’enquête pour comprendre les relations complexes entre les individus et leur environnement social. Mes travaux ont notamment porté sur les contextes situationnels et relationnels de consommation d’alcool et sur les mécanismes par lesquels l’organisation du travail et les conditions objectives et subjectives de travail affectent de la santé mentale, en portant une attention particulière les rapports de genre.  

Lire plus…

Profil complet

Poitras, Dave

POITRAS, Dave

Professeur associé

Mes travaux s’inscrivent dans le champ d’études de la sociologie du nationalisme et des relations ethniques, et portent sur le Québec, la Belgique et les Pays-Bas. Plus spécifiquement, mes recherches se penchent sur le nationalisme vécu, les polarisations sociales, les lieux de mémoire et les enjeux entourant l’économie et le nationalisme. En collaboration avec mes collègues de l’INSPQ, je travaille aussi en prévention de la violence dans une perspective de santé publique. Mes travaux portent principalement sur la prévention de la radicalisation et de la violence conjugale, ainsi que sur la promotion de la sécurité dans les communautés. L’ensemble de ces intérêts de recherche me conduisent à mobiliser des méthodes de recherche diversifiées comme l’historiographie et l’ethnographie.

Lire plus…

Profil complet